Parc éolien

Perception depuis les hameaux de l’Aubinerie et les Touches (au nord). Distance au projet : 1400m

Perception depuis les hameaux de l’Aubinerie et les Touches (au nord). Distance au projet : 1400m

Depuis 2005, le Conseil Municipal de Saint Germier s’intéresse aux énergies renouvelables et plus particulièrement aux éoliennes. Le projet éolien de Saint-Germier voit le jour quatre ans plus tard avec la rencontre de la société SAMEOLE qui sera le porteur du projet.

Ce dernier connaîtra de nombreuses vicissitudes, liées notamment aux évolutions de la législation, exigeant tout d’abord que les projets éoliens soient compris dans une Zone de Développement Eolien (ZDE), « secteur déterminé par arrêté préfectoral après études et avis des collectivités concernées« , pour ensuite supprimer totalement cette exigence le 15 avril 2013. Quoiqu’il en soit, désormais un projet éolien doit être compatible avec le Schéma Régional Eolien (SRE) tel qu’édicté par le Préfet de Région le 29 septembre 2012, schéma qui inclut la totalité du ban communal de Saint-Germier dans les possibilités d’installation d’éoliennes.

Après de nombreuses réunions et notamment une présentation à la population de Saint-Germier le 17 novembre 2011, les discussions avec la commune et l’intercommunalité, celles avec les propriétaires fonciers concernés, des études préalables et notamment les études d’impact sur la faune et la flore, un dossier a été déposé auprès de l’Administration en février 2013.

Le projet

Le projet prévoit l’installation de cinq éoliennes d’une puissance de 2 MWatts chacune, d’une hauteur de 145 mètres (en bout de pale), situées au sud est de la commune, de part et d’autre de la départementale 5 (Sanxay-Pamproux) à proximité immédiate de l’autoroute A10. La puissance installée, soit 10 MW, permettra de couvrir les besoins annuels en électricité d’environ 10 000 foyers (hors chauffage électrique).

Ces cinq éoliennes produiront environ 22 000 000 kWh d’électricité propre par an à partir du vent (estimation basée sur les mesures réalisées sur site), et contribueront indirectement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en se substituant à une production thermique classique. Elles éviteraient ainsi le rejet de près de 23000 tonnes de CO2, comparé à un système de production thermique à flamme (sur la base de 820g de CO2/kWh pour une centrale thermique, source ADEME).

Voir les implantations

Le planning

Parallèlement, la mairie de Saint-Germier a entamé des négociations avec la communauté de communes de Parthenay Gâtine au sujet de la répartition des retombées fiscales entre la commune et la communauté de communes, négociations étaient particulièrement difficiles. En effet, alors que les retombées fiscales sont de l’ordre de 150 000€ pour toutes les collectivités locales (région, département, communauté de communes et commune), la commune ne touchait en fait que 10 000 € contre 90 000 € pour la communauté de communes de Parthenay Gâtine qui n’a, ni participé au montage du dossier, ni subi bien entendu les nuisances visuelles ou sonores liées au parc éolien. Le bureau de la CCPG, par deux fois, en Décembre 2014 puis en Septembre 2015 a refusé tout reversement de ces recettes fiscales à la commune de Saint-Germier  Le Conseil Municipal de Saint-Germier, a donc mandaté, par un débat le 23 Octobre 2015, ses élus pour aller rencontrer un à un l’ensemble des 39 maires de la communauté de communes pour expliquer la situation et la demande de Saint-Germier. À la suite de ces visites, le maire demandait l’organisation d’un débat et d’un vote en Conseil Communautaire afin de répartir plus équitablement entre la commune et la communauté de communes les recettes fiscales obtenues du parc éolien. Suite à ces démarches, la communauté de communes a infléchi sa position et proposé une indemnité annuelle de 14 000 €, alors même que la commune en réclamait 25 000€. Un premier débat en Conseil Communautaire le 29 Septembre 2016 n’a pas permis d’aboutir à un vote définitif. Mais la tournure des débats a montré qu’une large majorité des conseillers communautaires partageait la position des élus de Saint-Germier, plutôt que celle du bureau de la CCPG.

  • 27 Octobre 2016 : le conseil communautaire a approuvé le fait de reverser à la commune la somme demandée sous réserve que cette dernière en affecte une partie à des actions tournées vers le développement durable. Cette position est adoptée par 57 voix pour, 2 voix contre et 2 abstentions. À compter de 2018, la commune bénéficie donc du reversement des 25 000 € demandés.
  • Novembre 2016 : débuts des travaux avec notamment la réalisation de la liaison électrique vers la sous station de St Maixent l’Ecole. L’énergie produite par ce parc éolien desservira prioritairement les communes voisines, dont Saint-Germier.
  • Été 2017 : montage des mâts supportant les pales.
  • Toussaint 2017 : mise en service définitive du parc éolien.
  • 9 Décembre : inauguration officielle du parc en présence du sous préfet de Parthenay et de Martina DABO, Directrice Générale de BKW France, structure désormais propriétaire du parc. Une fête populaire est organisée ce même jour durant l’après midi et la soirée ; fête qui comportera animations, orchestres, expositions, visites des éoliennes, repas chaud etc…
Publicités